4 juin 2014. Par Jonathan

Une raison toute simple pour acheter les actions Coca-Cola

Résumé

  • Le TCAM (taux de croissance annuel moyen) du cash-flow net pourrait avoisiner les 8% d’ici 2016.

  • De façon durable, les dividendes par action vont croître de 8,7% du TCAM d’ici 2016.

  • La valeur actuelle des actions implique une croissance des dividendes annuelles de moins de 7%.

Le prix de l’action Coca-Cola (KO) oscille entre 40 et 41 dollars depuis avril. Personnellement, je pense que les investisseurs devraient saisir cette opportunité pour constituer leurs positions pendant que les perspectives de croissance de dividende restent sous-estimées par la valeur actuelle des actions. Dans cet article, je vais vous fournir quelques perspectives sur le futur cash-flow et dividendes de Coca-Cola si vous souhaitez acheter des actions.

Voici les prévisions allant jusqu’en 2016 pour évaluer la capacité de la croissance future des dividendes de Coca-Cola (le tableau ci-dessous). 

ko1

Compte tenu de la tendance des marges historiquement stables de cash-flow d’exploitation (Operatin Cash Flow), l’analyse commence avec les estimations consensuelles des bénéfices qui prévoient une augmentation de 50 milliards de dollars en 2014 à 51 milliards de dollars en 2016, soit un TCAM de 4,2%. Tout en restant prudent, supposons que la marge cash-flow d’exploitation pour 2014 est de 21,7% ce qui est conforme à sa moyenne des trois dernières années. En projetant une marge de cash-flow d’exploitation de 22,7% d’ici 2016 sur base du consensus des marges d’EBITDA (excédant brut d’exploitation) prévues de passer de 22,7% en 2013 à 29,7% en 2016 (une projection qui est toutefois très prudente dans la mesure où la marge de cash-flow d’exploitation ne doit pas présenter de grandes variations entre 2013 et 2016).

Pour les dépenses d’investissement de capital (Capex), supposons que le chiffre va croître de 3% par an d’ici 2016 dans la mesure où Coca-Cola n’a annoncé aucun programme d’investissements significatifs. Sur base de ces hypothèses, le cash-flow net est prévu d’augmenter de 7,9% TCAM et passer de 7.6 milliards de dollars en 2014 à 8.8 milliards en 2016.

Comme Coca-Cola va verser son dividende annuel de 1,22 dollars en 2014, supposons que les dépenses totales en dividendes seront d’environ 5,2 milliards de dollars en 2014 sur base de 4.3 milliards d’actions. Ainsi, le ratio de distribution du cash-flow net est estimé à 69% en 2014, ce qui représente une hausse par rapport à 62% en 2013 principalement en raison d’une baisse du cash-flow net en 2014. Afin de maintenir le ratio de distribution de cash-flow net à 69%, les dépenses annuelles de dividendes peuvent être augmentées de 7,5% par an en 2015 et en 2016. Dans ce scénario, Coca-Cola aurait environ 2.3 – 2.7 milliards de dollars d’excédant annuel en cash-flow net pour la dite période (voir le premier tableau).

En supposant que 80% de l’excédent annuel en cash-flow net est dépensé pour racheter des actions (et les autres 20% destinés à d’autres opérations de liquidité mineures et à la réduction de l’impact de l’émission des actions) et que le prix du rachat final augmente de 5% par an à partir de 40 dollars, nous arrivons à une réduction du nombre d’actions total de 4.5 milliards en 2013 à 4.2 milliards en 2016 (voir le tableau ci-dessous).

ko2

Compte tenu des prévisions des dépenses annuelles en dividendes, le dividende par action est censé augmenter de 8,7% TCAM pour passer de 1,22 dollars en 2014 à 1,44 dollars en 2016, ce qui serait alors en ligne avec le niveau de croissance des dividendes de Coca-Cola de 8-9%. De plus, d’après les prévisions consensuelles quant au bénéfice par action, mes projections sur les dividendes par action de 2014 à 2016 impliquerait un ratio de distribution de bénéfice de 58-59% sur la dite période. Comme la distribution du cash-flow entre également dans ce modèle, cette analyse suggère que Coca-Cola peut soutenir une croissance annuelle de dividende à 8,7% du moins à moyen-terme.

Le tableau qui suit montre la répartition trimestrielle du dividende annuel (selon nos prévisions) par action pour la période de 2014 à 2016.

ko3

En se basant sur les dividendes par action annuelles qui est de 1,22 dollars (le modèle CAPM ou le modèle d’évaluation des actifs financiers entrainerait un coût de 6% de l’action basé sur un taux de 3% sans risque, 6% de prime de risque pour les actions et la beta de Coca-Cola sur 5 ans est de 0,5). Le Gordon Growth Dividend Discount Model suggère que le prix actuel de l’action qui est d’environ 41 dollars implique un taux de croissance des dividendes de moins de 7,0%, ce qui est bien en-dessous de nos prévisions. 

ko4

En conclusion, si on se base sur l’état actuel, le Coca-Cola peut continuer à soutenir son rythme adopté récemment de la croissance des dividendes à moyen-terme sans subir aucun impact négatif par rapport à son cash-flow ou ses bénéfices. Comme toutes ces attentes ne sont pas reflétées par la valeur actuelle des actions sur le marché, les investisseurs devraient acheter les actions dès maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *