16 décembre 2016. Par Jonathan

Bourse 2017 : les actions de Morgan Stanley

Comme l’a indiqué le président américain élu Donald Trump, l’action économique de son gouvernement sera largement portée par les dépenses d’infrastructures. Les grands chantiers doivent stimuler l’économie des Etats-Unis d’Amérique en augmentant la demande de matériaux, en remplissant les carnets de commande des entreprises et donc en favorisant l’embauche. Pour acheter des titres américains en 2017 il conviendra de prendre bonne note de ces déclarations. C’est en tout cas ce que va faire la grande banque d’affaires étasunienne Morgan-Stanley. Ses experts comptent bien accompagner la reflation durant tout le premier trimestre de l’année prochaine.

La reflation va augmenter les perspectives de croissance immédiate

Le plan de relance annoncé par le nouveau président américain intègrera des dépenses publiques supplémentaires ainsi que des baisses d’impôts. Elles sont sensées donner un coup de fouet à l’économie globale du pays même si elles ne manqueront pas d’en dégrader le solde public. En 2017, jouer en bourse sur les marchés américains se fera en plusieurs phases.

Au premier trimestre, comme l’indique Morgan-Stanley, le marché sera en fin de cycle et beaucoup plus volatil. Les soutiens fiscaux accélèreront la croissance nationale et rapprocheront d’autant la fin du cycle économique. L’inflation remontera et les espérances de relances budgétaires seront bien tangibles. Dès le deuxième trimestre les conditions de financement seront moins favorables et les anticipations trop élevées sur le résultat des politiques publiques seront déstabilisante. La banque américaine prévoit également un ralentissement de l’économie chinoise. Il faudra suivre cela de près sur la plateforme broker Nessfx. D’ici 2018 la banque d’affaires envisage six hausses du taux directeur ainsi que baisses de taux au Brésil, en Corée du Sud et en Russie. Il restera inchangé en Europe. Morgan-Stanley est enclin à vendre du crédit et à acheter des actions. Celles-ci seront plutôt européennes et japonaises afin d’aller dans le sens de la reflation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *