7 décembre 2015. Par Jonathan

Le pétrole en bon père de famille

La semaine va une nouvelle fois commencer avec un cours du baril du pétrole au plus bas, voilà l’information importante qu’il faudra prendre en considération si vous compter investir en bourse cette semaine. Les raisons sont multiples et chaque broker y va de sa petite analyse. Pour notre part les raisons sont très simples, le pétrole vendu par Daech à 15$ le baril permet de faire chuter le cours du baril arrivant en Europe, à ce prix là l’or noir est vraiment un miracle. Mais il faut prendre en compte que les ventes financent les actes terroristes et donc sont en ligne de mire de la coalition (même si l’on suppose que plusieurs pays de cette coalition sont impliqués dans l’achat de ce même pétrole).

Les éléments qui font varier le cours du pétrole sont nombreux, que se soit la solidité du dollar face à l’euro ou bien les conditions de productions mises en place par l’OPEP voir la production et découverte des pays ne faisant pas partie de ce groupement des gros producteurs de pétrole, chacun de ces éléments entre en ligne de compte pour l’appréciation du prix du baril. On sait que dernièrement le prix du baril avait chuté suite aux réserves gigantesques accumulées durant l’été par les Etats-Unis, cette surproduction avait fait chuter le cours de l’or noir, ajouté à cela le ralentissement du développement de pays comme la Chine via la diminution de la demande intérieure, et vous obtener un cocktail détonnant qui fait s’enfoncer le prix du baril.

Les éléments qui pourraient faire remonter son cours seront probablement des signes de reprise en Inde ou en Chine, on sait que ces deux marchés seront à terme les plus gros de la planète, on est donc en droit de se demander si les efforts faits par ces gouvernements ne seront pas la clef de voute d’une relance qui se fait attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *