15 juin 2016. Par Jonathan

La peur d’investir, la grosse erreur en France !

Un comportement frileux en France

Les français épargnent beaucoup, à 87%, ce qui est un record en Europe. Mais, selon une enquête menée sondage Global Investor Puls de BlackRock, ils investissent mal leur argent.  Jouer en bourse n’est pas dans la normalité, seuls 4% des liquidités sont investies en actions, et 3% pour les obligations, alors que des placements très peu rentables comme le livret A continuent, malgré leur baisse permanente d’ attractivité, à avoir les faveurs des épargnants. Quand rien n’explique cet engouement.

La sécurité, un enjeu très cher payé

Les Français ne veulent prendre aucun risque, alors que le risque calculé rapporte toujours davantage que la passivité. Selon tous les analystes des comportements économiques, les épargnants hexagonaux négligent la construction de stratégies d’investissement. Il existe un manque criant d’éducation aux finances en France, alors que des plateformes de trading comme broker NessFX permettent d’investir au départ de petites sommes pour apprendre à acheter des titres au mieux de ses intérêts. Et que de nombreuses possibilités de formation et d’aide sont possible en ligne dès lors que l’on décide de ne pas rester timoré et d’avoir une gestion performante des capitaux que l’on a mis de côté. Mais il faut surtout briser un tabou bien ancré, qui fait que de nombreuses personnes pensent : « devenir trader, ce n’est pas fait pour moi »….

Des opportunités existent pour investir son argent

La bourse a baissé de plus de 12% depuis le débute de l’année. Mauvaise période pour investir, penseront certains. Et bien non, au contraire. La bourse est soumise à des variations cycliques, et pour avoir de bon divendes, la recette est connue : acheter à la baisse, vendre à la hausse. C’est précisément quand les cours sont bas qu’il y a d’excellentes affaires à faire, parce que les actions font forcément remonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *