28 février 2016. Par Jonathan

Investir n’est pas spéculer : éclairage sur deux notions boursières

Pour beaucoup, la bourse ressemble au jeu du poker. Qui a misé sur le CAC 40 en 2015 a obtenu un rendement de presque 12% (dividendes réinvestis). Mais qui a misé sur le même indice depuis le début de l’année aura perdu 9% de son capital. Il n’y aurait qu’une affaire de chance et d’un peu de savoir-faire. Pourtant…

Qu’est-ce qu’investir en bourse ?

Warren Buffett, connu de tous, s’est construit un empire financier grâce à la bourse. Comment ? Benjamin Graham qui lui a appris son métier l’explique dans son livre capital « l’investisseur intelligent ». Pour réussir en bourse, il faut savoir ne pas spéculer, mais investir. Une opération d’investissement nécessite une analyse approfondie et réalise deux conditions : la préservation du principal investi et une rentabilité correcte dans le temps. Autrement, on a affaire à de la spéculation.

Bien investir en bourse

Pour Graham, le point essentiel est de protéger la somme engagée. Tout marché est parfois euphorique, parfois déprimé. Au moment d’acheter des actions, ce doit être toujours une opportunité de gain, non un risque de perte. Pour cela, un travail approfondi d’analyse doit avoir établi la valeur intrinsèque du titre ou du bien à acquérir. Car, quand le marché propose une somme plus importante que la valeur réelle d’un titre ou d’un bien, il ne faut jamais acheter. En procédant de cette manière, il n’y a pas de risque de spéculer. Du moins, on ne réalisera pas de mauvaises spéculations. Celles-ci consistent soit à spéculer quand on veut investir en bourse, soit à spéculer sans connaissances ni aptitudes dans ce domaine, soit à risquer de perdre plus qu’on ne peut se permettre.

C’est ainsi que investir en bourse permet de réaliser des performances impressionnantes sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *