28 mai 2014. Par Jonathan

Deux choses que vous devez savoir sur Ford

Il ya eu beaucoup de changements récemment chez Ford (NYSE: F) dont la plupart ont été relatés dans les médias. Et il est primordial pour les investisseurs de suivre de prés les événements qui font des gros titres, surtout quand il s’agit du retrait de la marchandise du marché et du changement imminent de patron. Il faut tenir évidemment compte du fait que tous ces sujets ne sont pas spécialement destinés à calmer, rassurer ou attirer les investisseurs. Mais ce sont des sujets qui restent importants dans la mesure où ils affectent les activités sous-jacentes de Ford. Et comme ici les événements jouent plutôt en faveur des investisseurs, il est conseillé de rester concentré sur la santé actuelle de l’entreprise et sur son avenir en s’appuyant sur les faits actuels.

Ford fait parler de lui

Le groupe Ford a retiré récemment plus de 750.000 de véhicules du marché en raison des problèmes de sécurité. Et même si le géant américain de l’automobile ne traverserait plus jamais un scandale similaire à celui des défaillances de pneus de Ford Explorer qui a eu lieu dans les années 1990, cette tragédie a marqué à la fois les esprits des investisseurs et des clients.

Il ne faut pas être expert financier pour comprendre que cet événement aura des retombées négatives sur les ventes et le cours de l’action Ford. Il est également possible que Ford parvienne à résoudre ce problème de manière efficace et que les inquiétudes des clients soient apaisées. Il faut donc suivre l’affaire de près : que ce soit un énorme succès de vente ou des poursuites judiciaires impliquant de grosses sommes d’argent du aux accidents liés aux défaillances fonctionnelles.

Alan Mulally quitte son poste de PDG de Ford à la fin du mois suivant et sera remplacé par Mark Fields, le directeur actuel des opérations chez Ford. Alan Mullaly a dirigé le groupe pendant plus de huit ans en lui apportant une transformation inestimable et en étant l’un des meilleurs patrons de la dernière décennie. Même si Mark Fields ait travaillé en étroite collaboration avec Mulally et ait été suffisamment préparé à son nouveau poste de PDG, il est possible qu’Alan Mulally laisse un immense vide dans le leadership progressiste et innovateur dont Mark Fields serait dans l’incapacité de combler. Il est important d’observer de près la façon dont Ford va réagir aux préférences des clients, aux changements des réglementations ou même à la nouvelle concurrence lorsque Mark Fields prendra les reines du groupe.

La position actuelle de Ford

De nouveau, si tous ces faits restent importants, c’est surtout l’activité de l’entreprise qui nous intéresse en fin de compte. Jetons d’abord un œil sur comment se porte Ford actuellement pour avoir un point de comparaison avec l’évolution de la société dans un avenir proche.

En faisant quelques recherches rapides sur la page des actionnaires Ford, on tombe sur les résultats financiers du groupe du premier trimestre 2014 et en utilisant les dossiers archivés on peut comparer ses chiffres avec ceux de la même période des années précédentes.

En premier lieu, tous les chiffres d’exploitation du premier trimestre 2014 de Ford affichent une baisse par rapport à la même période de 2013. Lorsque les résultats du second trimestre seront publiés, les actionnaires devront également les comparer avec les chiffres de la même période afin de voir si l’écart se creuse ou se résorbe. En deuxième lieu, Ford semble bénéficier d’une position plus stable cette année par rapport à l’année précédente : le cash-flow lié à la vente des voitures a presque doublé et Ford détient plus d’un milliard de dollars en cash.

En analysant les ventes, on peut voir que Ford détient actuellement 15,1% du marché américain et se situe juste derrière General Motors (NYSE: GM) qui détient 18,3%. À la même période l’année dernière, Ford détenait 16,5% et GM 18,5%. Il semblerait que c’est justement le retrait de la marchandise, dont Ford face actuellement, qui ferait perdre au groupe les parts du marché, cependant GM doit actuellement aussi faire face à une affaire de retrait de ses propres produits. Ford pourrait donc profiter de cette situation et gagner du terrain sur GM dans les mois à venir.

L’avenir nous en dira davantage

En suivant les activités d’une grande entreprise via les medias, il peut être difficile de savoir si les affaires sont affectées par un événement en particulier plutôt que par un autre. En général, un changement à la tête de la société ou des problèmes de sécurité mènent à un rappel massif ce qui affecte directement la société. Mais comme tenu du fait que le nouveau PDG ait été choisi par le PDG actuel, qu’il ait été longuement préparé à sa nouvelle fonction et qu’il ait passé beaucoup d’années à travailler au sein du groupe, le changement à la tête de l’entreprise ne devrait pas avoir d’impact notable sur les activités de Ford. De même, le retrait reste faible par rapport à ceux que Ford a connu par le passé, mais aussi par rapport à celui dont GM doit faire face actuellement ; l’événement n’aura donc qu’un très faible impact sur les activités de Ford. Il reste que c’est uniquement en suivant les performances de Ford au cours des prochains mois que nous en saurons plus. 

Envie d’investir dans Ford? Vous pouvez acheter des action Ford sur Avatrade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *