20 juillet 2017. Par Jonathan

Antalis : une offre de placement d’obligations pour un montant de 325 millions d’euros

La filiale de Sequana, Antalis, a fait son entrée en Bourse il y a moins d’un mois et vient d’émettre une offre de placement d’obligations pour la somme de 325 millions d’euros. C’est donc le moment de jouer en bourse et d’acheter des titres. Le broker nessfx peut vous y aider avec sa plateforme de trading.

Arrivée d’Antalis en Bourse

Spécialisée dans la distribution professionnelle de papiers et d’emballage, la Société Antalis a révélé, le 30 juin dernier, son désir de déposer la somme en principal de 325 millions d’euros en obligations garanties, arrivant à échéance en 2024. Ces fonds seront destinés au remboursement de l’intégralité des sommes dues en tant que contrat de crédit existant. Ces fonds levés permettront à Antalis d’assurer ses besoins de financement.

D’autre part, cette filiale de Sequana met cette occasion à profit pour publier ses comptes à la date du 31 mars 2017. Ainsi, il apparait qu’Antalis a connu, au premier trimestre, un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 22 millions d’euros, soit + 10 % pour un chiffre d’affaires de 612 millions d’euros, soit une baisse de 1 %, à taux de change soutenus.

Le rétablissement du mix produit et la diminution des coûts fixes via une chaîne logistique plus malléable ont compensé la conséquence négative de la baisse des volumes de papiers, annonce le groupe. Son activité de distribution de papiers, qui représente à elle seule pratiquement les trois quarts de son chiffre d’affaires, a accusé une baisse de 5,5 % au premier trimestre 2017, à 431 millions d’euros. Inversement, les parties emballage et communication visuelle ont connu un bond en avant de 3,3 % et 5,6 %, grâce, notamment, à l’achat au Pérou de TFM Industrial, concernant l’emballage, et par l’assimilation en Norvège de Gregersen, relative à la communication visuelle.

Côté international

Le total des facturations a augmenté de plus de 10 %, à 57 millions d’euros, en tirant profit de l’impact positif des devises. Cependant, la mauvaise santé de la livre sterling joue sur le chiffre d’affaires effectué en Europe, s’établissant à 555 millions d’euros contre 579 millions l’année précédente. Concernant les mois d’avril et de mai 2017, Antalis déclare avoir réalisé un chiffre d’affaires de 390 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *