6 janvier 2017. Par Jonathan

Une année de tous les records pour le cours du pétrole !

Bien qu’en fin d’année 2016 les cours du pétrole aient cloturé sur une légère baisse, ils enregistrent paradoxalement leur meilleure progression depuis 2009. Cet état de fait est largement dû à l’accord passé entre les pays producteurs qui ont consenti à augmenter leur production. Ceux-ci ont nettement fait chuter les cours de l’or noir depuis deux ans. Le nombre de puits ouverts aux Etats-Unis a augmenté en fin d’année ce qui explique en partie la légère baisse des cours. Elle a été renforcée par des petites prises de bénéfice et des réductions des volumes commercialisés.

La défense des cours reprend

Afin de bénéficier de la nette remontée des cours les américains ont rouvert plus de 200 puits en un an et multiplient les forages de prospection pour ouvrir des exploitations de gaz de schiste. Sur l’année 2016 le prix du Brent a augmenté de 52% et celui du WTI de 45%. C’est sans conteste la plus forte progression annuelle depuis 2009. Il est temps d’acheter des titres liés aux compagnies pétrolières. Depuis la mi 2014 le prix du baril, autour de 100 dollars, a vu sa valeur divisée par deux. D’aucun l’ont interprété comme la volonté des pays producteurs de donner un coup d’arrêt à l’envolée des forages liés au gaz de schiste. L’Arabie Saoudite notamment y a vu une mise en danger de sa mainmise sur l’approvisionnement mondial en énergies fossiles.

Malheureusement la chute des cours a entrainé avec elle celle des BRICS qui en dépendent, Brésil et Vénézuela notamment. D’autant que pour la première fois de son existence le royaume saoudien doit recourir àun prêt pour boucler un budget accusant un déficit de 85 milliards de dollars. Comme le broker UFX le prévoit, tout va reposer désormais sur la solidité de l’accord de réduction de la production. Il doit favoriser la défense des cours qui resteront stimulés par une forte demande asiatique. Le baril devrait remonter à 60 dollars d’ici fin 2017 ce qui ne peut qu’inciter à jouer en bourse et à parier sur une montée des cours du pétrole et des matières premières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *