10 février 2014. Par Jonathan

Analyse fondamentale : comment se fixer un objectif de cours ?

Une fois l’analyse des fondamentaux d’une société faite, comment un investisseur se fixe t il un objectif de cours pour une action? Il est temps d’utiliser les notions que nous avons abordé dans les articles précédents.

Une des choses les plus importantes à garder à l’esprit est que les marchés financiers sont des marchés d’anticipation. Dès lors, pour tout investisseur désireux de prédire l’évolution future du prix d’une action, une attention toute particulière devra être portée à l’évolution future et potentielle des fondamentaux (revenus, profits, santé bilantaire etc.). Les aspects qualitatifs seront également importants pourront se traduire a travers les niveaux de valorisation.

Afin de fixer un objectif de cours, la méthode la plus utilisée est de recourir aux ratios de valorisation. L’investisseur devra dans un premier temps faire des projections sur l’évolution de certains fondamentaux comme les profits nets ou l’EBITDA. Ensuite il devra choisir un ratio de valorisation à utiliser et faire à nouveau des hypothèses sur les niveaux futurs de valorisation. Une fis cela fait, il pourra en deduire un cours pour l’action qui correspondra à ases hypothèses.

Prenons l’exemple d’une action A avec un prix d’action à 50 EUR. Ses profits nets par action pour les 12 mois à venir (« 12 Months forward Earnings per share ») sont attendus à 5 EUR par action et nous décidons d’utiliser le ratio P/E (« price earnings ») pour notre analyse. On en déduit aisément que le P/E actuel est de 10x.

Simulons maintenant deux scénarios:

  1. Les résultats de l’entreprise sont prévus dans deux jours et comme mentionnés dans l’exemple les profits nets attendus par les marchés s’élèvent à 5 euros par actions. Cependant nous pensons que les prévisions seront plus optimistes que prévu et que les attentes s’élèveront après la publication des résultats à 5.50 EUR. En utilisant un P/E de 10x comme actuellement, on peut en déduire que le titre devra dès lors non plus traiter à 50 EUR par action mais 5.50EUR fois 10, à savoir 55 EUR. Si nous achetons donc cette action aujourd’hui à 50 EUR et que l’action monte, comme nous le pensons, à 55 EUR, nous ferons un gain de 10% sur notre investissement.
  2. Dans une version plus long terme, si, comme nous le pensons, les profits pour l’année en cours s’élèvent effectivement à 5.50 EUR et que, pour l’année suivante, ceux-ci continuent à croitre pour atteindre 6.00 EUR, et qu’à cela, s’ajoute, aux vues de la forte croissance de la société, un léger bonus (« premium ») de valorisation (un P/E de 11x au lieu de 10x), nous pouvons estimer que l’action devrait traiter a 6.00 EUR x 11 = 66EUR dans 1 an, un gain de 32% en un an.

Cette méthodologie, même si elle peut paraitre simpliste, est une des méthodes les plus utilisées par les analystes financiers. Elle a l’avantage d’être simple et de concentrer le débat sur les hypothèses sous-jacentes, à savoir la croissance future de la société et la perception que le marché a de celle-ci. Elle met aussi en exergue la nécessité de toujours se concentrer sur l’évolution future et non présente de la rentabilité de l’entreprise. Au risque de nous répéter, les marchés financiers sont des marchés d’anticipation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *