23 juin 2014. Par Jonathan

Amazon fait du bruit avec son nouveau smartphone. Les revenus de FedEx révèlent que les Américain sont radins.

La rumeur sur le retour du pretzel burger de Wendy’s (NYSE :WEN) cet été n’est pas la seule bonne nouvelle de cette semaine. Ce mercredi le Dow Jones Industrial Average  a pris 98 points suite aux bonnes nouvelles économiques annoncées par la Réserve fédérale. Voici un petit tour d’horizon sur les événements de cette semaine.

  1. Les actions d’Amazon ont bondi suite à la révélation de son premier smartphone

Il sera bientôt dans votre poche et vous pourrez faire tous vos achats avec. Amazon.com (NASDAQ: AMZN ) a révélé son tout premier smartphone, le Fire Phone. Le géant du commerce en ligne entre donc en compétition avec Apple et Samsung Electronics dans sa quête de vous aider à faire vos achats instantanément même lorsque vous faites la course d’un demi-marathon. Le téléphone est équipé d’une caméra 3D capable d’identifier les baskets fuchsia Nike que porte votre adversaire et que vous pouvez acheter aussi tôt du bout de votre doigt.

Amazon a gagné 2,7% ce mercredi après la présentation Apple-esque de Jeff Bezos, le PDG du groupe. Si vous êtes de ceux qui aiment acheter rapidement, Fire Phone est fait pour vous. Le smartphone coûte 100 dollars en moins que l’iPhone mais est disponible uniquement avec AT&T, opérateur exclusif du téléphone d’Amazon. Jeff Bezos a pris une photo du sourire d’un spectateur et le téléphone a proposé d’acheter Crest Whitestrips avec l’abonnement gratuit d’un an d’Amazon Prime qui vient avec le téléphone.

L’objectif d’Amazon est, et a toujours été, d’augmenter ses parts de marché. La société est connue pour donner la priorité à la conquête de vos habitudes d’achats, plutôt qu’au dégagement des bénéfices. Kindle, Fire TV et « Dash » (le produit qui vous permet de scanner les codes-barres des articles et de les acheter aussi tôt) ont déjà la main sur les acheteurs férus de technologie, mais Amazon veut aller plus loin encore.

Toutefois ce geste est assez risqué. En effet, Microsoft, BlackBerry, Nokia et d’autres se sont fait éliminés du marché ultra-compétitif du smartphone. Le coût de développement du Fire Phone est très élevé, mais il peut changer la façon dont on effectue actuellement nos achats. Les actionnaires étaient ravis ce mercredi, mais il reste à voir si les gens sont prêts à renoncer à leur « citoyenneté » en faveur d’Amazon.com-ia.

  1. Les revenus de FedEx révèlent que les américains sont radins lorsqu’il s’agit de frais de livraison

En voilà une livraison spéciale pour les actionnaires de FedEx (NYSE: FDX). La société internationale spécialisée dans les livraisons express a annoncé que ses revenus ont augmenté de façon significative par rapport à l’année précédente pour le trimestre qui s’est terminé le 31 mai. Les revenus de la société ont augmenté de 3,5% par rapport à l’année précédente à 11,8 milliards de dollars et les bénéfices sont supérieurs aux prévisions avec 2,46 dollars par action. Les actionnaires ont été plus que ravis avec les 5% d’augmentation pour les actions en cadeau.

Après un trimestre plombé par le mauvais temps, la hausse était à prévoir. La société compte également modifier ses tarifs et baser plutôt ses prix sur le volume que sur le poids du colis.

Mais on se souvient de l’annonce de FedEx faite l’année passée et de ses plans très ambitieux qui visent à booster ses bénéfices de 1,6 milliards de dollars d’ici 2016. Et cela ne va probablement pas être le cas. Les trimestres passent et les clients montrent de moins en moins d’intérêt pour l’express et les options de livraisons coûteuses. Les anciens calculs d’avant la crise financière ne reviennent toujours pas. FedEx a eu son heure de gloire mercredi, mais le business de la livraison ne se porte plus aussi qu’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *