24 avril 2014. Par Jonathan

À la clôture des marchés Apple et Facebook brillent de mille feux

Après avoir enregistré six séances consécutives en hausse, les marchés ont plongé à quelques heures de la clôture hier soir. La saison des publications trimestrielles des entreprises cotées est déclarée ouverte, par contre le marché de logements neufs aux Etats-Unis affiche une baisse. Le Dow Jones Industrial Average recule légèrement de 0,1% à 13 pts, le S&P500 cède 0,2% et le Nasdaq abandonne 0,8%.

D’après le Département américain au commerce, les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour le mois de mars 2014 ont chuté de 14,5% soit de 384.000 unités par rapport au mois antérieur. L’objectif des 455.000 unités n’a pas pu être atteint. Il s’agit également du plus bas niveau des ventes de logements neufs depuis huit mois. Ce ralentissement des ventes semble refléter l’augmentation des taux hypothécaires et l’hiver rude qu’à connu quasi l’ensemble du pays. Selon Mortgage Bankers Association, les demandes de prêts hypothécaires ont diminué de 3,3% au cours de la semaine dernière. 

À la clôture quelques tous les regards étaient tournés vers les géants de la technologie lorsque l’action Apple (NASDAQ: AAPL) a affiché une hausse de 8% suite à la publication de ses résultats trimestriels. Non seulement le fabricant d’iPhone a publié des résultats nettement supérieures aux estimations les plus optimistes, mais il a également annoncé l’extension de son plan de rachat d’actions et une division du nominal de son action à hauteur de 7 pour 1. Apple a écoulé 43.7 millions d’iPhones au cours du dernier trimestre, soit bien au-dessus des 38 millions auxquels s’attendaient les analystes financiers. Cela se traduit par une hausse de 4,5% de son chiffre d’affaires trimestriel qui est de 45,6 millions de dollars et un bénéfice de 11,62 dollars par titre. Ces chiffres dépassent les 43,5 millions de dollars en chiffre d’affaires et les 10,18 dollars en bénéfice par titre auxquels s’attendaient les analystes de Wall Street. L’augmentation de l’export vers la Chine et le Japon et notamment son partenariat avec le plus gros opérateur de télécoms chinois, China Mobile, ont fortement contribué à stimuler les ventes de l’iPhone.

Apple a annoncé également l’extension de son programme de rachat d’actions à 130 milliards de dollars au total d’ici la fin 2015 au lieu des 100 milliards de dollars prévus initialement. Le géant a annoncé aussi le split de son action, rendant le titre plus accessible aux investisseurs individuels. Toutefois l’innovation se fait attendre, mais pour l’instant, mais pour l’instant l’entreprise a réussi à faire taire les critiques.

Le géant de la technologie Facebook  (NASDAQ: FB) de son côté a annoncé les résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes, affichant une hausse de 3,6% de son titre à la clôture. Son chiffre d’affaire sur le premier trimestre est ressorti à 2,5 milliards de dollars, soit une hausse de 72% par rapport à la même période en 2013. Ce chiffre dépasse la prévision de 2,36 milliards de dollars des analystes. Le bénéfice par action a presque triplé et est de 0,34 dollars, soit 0,10 dollars au-dessus de la prévision moyenne. L’adhésion des membres est également en hausse : le nombre d’utilisateurs quotidiens a progressé de 21%, soit 802 millions de membres, tandis que le nombre d’utilisateurs mensuels affiche une hausse de 15%, soit 1,28 milliards d’utilisateurs. La hausse de l’utilisation de la version mobile est encore plus impressionnante. Les résultats confirment que Facebook a réussi dans la publicité du mobile, après avoir eu quelques difficultés à percer le marché suite à son introduction en Bourse. En ce qui concerne les récentes acquisitions de Facebook, Mark Zuckerberg, le PDG, a déclaré que l’entreprise « a fait des paris à long terme sur l’avenir, tout en restant concentrée sur l’élaboration et l’amélioration de ses produits de base et de son business. Nous sommes en excellente position pour continuer notre mission ». Comme la publicité sur Facebook est devenue partie intégrante du business de nombreuses entreprises aujourd’hui et comme il continue à développer ces acquisitions récentes, le réseau social a un bel avenir devant lui.

Envie d’investir dans Apple ou Facebook? Vous pouvez acheter des CFD sur Plus500

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *